Incontournables à la Barbade : Que faire, que voir, que visiter ?

Flâner parmi les palais flottants de l’opulent Port Saint Charles. Visitez les plantations de Sunbury ou de Francia pour remonter le temps jusqu’au XIXe siècle colonial. Ces magnifiques domaines ont été construits par un colonel français en l’honneur d’une femme de la Barbade. Goûtez au poisson volant, l’emblème national des Mets, qui est représenté sur la monnaie.

Marchez sur les 18 mètres du baobab vieux de 1 000 ans dans le Queen’s Park de Bridgetown. Explorez les grottes de Harrison avec leurs eaux impétueuses, leurs piscines naturelles et leurs piliers de pierre. Visitez la distillerie Mount Gay à Bridgetown pour découvrir l’histoire du spiritueux emblématique de l’île, qui y est produit depuis 370 ans.

Réserve naturelle de la Barbade

Pour ceux qui cherchent à se promener tranquillement dans un paradis naturel préservé où vivent des espèces animales rares comme le singe vert, la Barbados Wildlife Reserve, ou réserve naturelle de la Barbade, est l’endroit idéal. En choisissant l’une des excursions proposées par Costa Croisières, vous pourrez découvrir les quatre hectares de forêt qui délimitent la réserve de manière sûre et complète. Vous vivrez une expérience unique en vous promenant sur des sentiers sinueux au milieu de la végétation.

La réserve a été créée à la fin des années 1980 à l’initiative du primatologue canadien Jean Baulu et de son épouse Suzanne pour étudier les singes verts typiques qui vivent dans cette région depuis le XVIIIe siècle. Le parc naturel s’est agrandi au fil du temps et se distingue aujourd’hui par la présence de petites structures faites de la roche de corail voisine qui sont maintenant plantées de canne à sucre.

A lire aussi : se préparer pour son voyage à Porto Rico

Bathsheba

C’est une combinaison de facteurs qui fait de Bathsheba un lieu fascinant. La ville, qui se trouve le long de la côte orientale de la Barbade, a une population d’environ 5 000 habitants et était principalement une communauté de pêcheurs dans le passé. Vous apprécierez peut-être les petites églises pittoresques du centre-ville. Parmi elles, l’église anglicane Saint-Joseph, construite à l’origine en 1600, a été reconstruite en 1800 à la suite d’un ouragan.

La ville est également connue au niveau international pour d’autres attractions comme la « Forêt des Fleurs » et le « Tour du Coton« , d’où l’on peut voir l’Écosse d’en haut.

Vous pouvez explorer la forêt tropicale humide totalement intacte à la périphérie de la ville, qui s’étend sur une superficie de 340 000 mètres carrés et abrite des espèces végétales rares.

L’église Sharon of the Moravi

L’église du Sharon des Moravi, construite à la demande des missionnaires à la fin du XVIIe siècle, est située dans la zone au sud de l’église Saint-Thomas. Ces missionnaires descendaient de l’Église morave, fondée en Europe dans les régions de Bohême et de Moravie qui font aujourd’hui partie de la République tchèque.

Aux alentours de 1700, des missionnaires esclavagistes sont arrivés à la Barbade dans le cadre d’un effort global pour répandre le christianisme et assurer l’éducation des esclaves. Ce sont ces religieux qui ont obligé les esclaves à s’organiser en vue de futures rébellions. L’église de Sharon possède encore toutes les caractéristiques originales de cette époque, qui font référence aux styles architecturaux les plus populaires en Europe à l’époque des Moraves.

La grotte de Harrison

La découverte de la grotte de Harrison est à ne pas manquer. Cet endroit spectaculaire a été nommé d’après Thomas Harrison, un propriétaire local bien connu qui vivait dans les années 1700.

Dans le passé, les entrées naturelles de la grotte n’étaient pas toujours faciles à trouver, et ses cavernes internes étaient quelque peu mystérieuses ; par conséquent, elles n’ont pas été explorées avant les années 1970.Lorsque l’explorateur danois Ole Sorensen a décidé d’étudier la grotte de Harrison en 1974, il a été rejoint par les spécialistes locaux Tony Mason et Allison Thornhill. À partir de cette époque, le gouvernement a également commencé à promouvoir la grotte comme une destination touristique et un théâtre naturel pour des spectacles. Pour permettre aux chercheurs de mener les recherches nécessaires, des tunnels et des puits ont été construits en parallèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.